la sculpture en bronze sous galbe de féminité

Accueil

 Quinze ans que je sculpte de façon régulière. J'aime le volume, quelle que soit la matière. J'aime sa façon d'occuper l'espace, le vide. J'aime la possibilité qu'il offre, de tourner autour, et d'offrir de multiples vues d'une même idée.
Le bronze est un aboutissement, mais aussi, c'est un outil, qui permet de jouer avec la lumière, pourvu qu'on lui donne le moyen de le faire. Grâce à cela, la sculpture communique.
Je l'aime de préférence grande, de sorte qu'elle occupe l'espace en maître, qu'elle s'impose aux regards en conquérante. Lisse, texturée, mixte, elle est essentiellement féminine, quoique la fantaisie me fasse explorer la masculinité ainsi que le monde animalier. Mais au delà des apparences, c'est ce besoin indicible et invincible de créer qui me ramène encore et toujours à la matière.
Venu plus tardivement à la peinture, huile et acrylique, participent à cet élan créatif, en tant que sujets d'étude.